It’s time for change, it’s time for a free Belarus !


Nous fêterons mercredi 18 mars 2009 le triste anniversaire de la réélection d’Aleksandr Lukashenko à la présidence.

Souvenez-vous, c’était en 2006, un vent d’espoir soufflait sur l’Europe de l’est : suite à la révolution de Velours et à la révolution orange, on s’imaginait qu’un dénouement similaire pourrait faire naître la Biélorussie à la démocratie.

Mais le 19 mars, il a bien fallu prendre acte de la persistance des fraudes, des pressions, des intimidations, des perquisitions, des arrestations…Le Conseil de l’Europe et l’OSCE s’élèvent alors contre ces pratiques dictatoriales et décident de sanctions (interdiction de voyager pour Lukashenko et un certain nombre de hauts dignitaires) mais le CEI qualifie quant à lui le scrutin de transparent et Lukashenko, réélu avec 82% des voix, reste à la tête du pays.

lukashenkored2009smallOr, en l’espace de trois ans, rien n’a vraiment changé. L’OSCE, à l’occasion des législatives de septembre 2008, dénonce à nouveau l’écart entre le déroulement des élections et les standards démocratiques. Par ailleurs, au-delà même des fraudes relevées lors des scrutins, l’absence d’état de droit, la violation des libertés fondamentales et l’autarcie restent des réalités quotidiennes dans le pays.

Dès lors, militant pour une Europe démocratique, les Jeunes Européens – Lyon, en parallèle avec plus de 100 autres villes européennes, dénonceront et condamneront symboliquement la répression qu’exerce Aleksandr Lukashenko sur le peuple et l’opposition biélorusse en bâillonnant les statues lyonnaises le mercredi 18 mars au soir.

Benoît Courtin, Président des Jeunes Européens – Lyon déclare que « le 18 mars 2009, la jeunesse européenne rappellera à ses chefs d’Etat et à la société civile que l’Europe n’est malheureusement pas un continent sans dictature. »

Logo des Jeunes Européens - Fédéralistes

Logo des Jeunes Européens - Fédéralistes

La situation en Biélorussie est un exemple de l’échec de la politique étrangère européenne en tant que promoteur de la démocratie et de la liberté. L’UE est aujourd’hui incapable de parler d’une seule voix au niveau mondial. Cette situation doit changer rapidement pour enfin pouvoir promouvoir efficacement les valeurs de l’Union Européenne.

Publicités

Une réflexion sur “It’s time for change, it’s time for a free Belarus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s