Angela Merkel à Sopron


Angela Merkel à Sopron

Angela Merkel à Sopron

La chancelière allemande Angela Merkel s’est rendue mercredi 19 août à Sopron, petite localité du nord-ouest de la Hongrie, pour célébrer le premier acte du démantèlement du rideau de fer entre l’est et l’ouest de l’Europe, il y a exactement vingt ans.

Le 19 août 1989, c’est là, à une soixantaine de kilomètres de la capitale autrichienne Vienne, que les autorités hongroises avaient ouvert leurs frontières pendant trois heures permettant ainsi à 661 Allemands de l’Est de passer à l’Ouest.

C’est un pique-nique qui a changé le cours de l’histoire. Il y a 20 ans, des membres de l’opposition naissante en Hongrie ont organisé une fête champêtre à la frontière autrichienne pour demander plus de liberté politique et promouvoir l’amitié avec leurs voisins de l’Ouest.

Le président hongrois Laszlo Solyom, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier Ministre Hongrois de l’époque Miklos Nemeth ont participé le 19 août à cette cérémonie commémorant le 20ème anniversaire de ce pique-nique pan-européen, qui allait précipiter trois mois plus tard la chute du Mur de Berlin.

“Je remercie les courageux Hongrois et les Allemands de l’Est qui ont montré au régime est-allemand leur désir de liberté”, a notamment déclaré Angela Merkel.

Une place de Sopron

Une place de Sopron

Un facteur essentiel a joué dans la fuite des Allemands, la décision d’un garde-frontière hongrois de ne pas arrêter les candidats à la liberté. « C’était une expérience incroyable pour eux » a souligné l’intéressé, le lieutenant-colonel Arpad Bella, alors responsable du poste-frontière de Sopronpuszta. « Ils se serraient dans les bras les uns les autres, s’embrassaient, pleuraient et riaient de joie. Certains s’asseyaient aussitôt passée la frontière, d’autres étaient stoppés par les douaniers autrichiens parce qu’ils continuaient à courir, refusant de croire qu’ils étaient parvenus en Autriche », a indiqué un témoin. Un des organisateurs du pique-nique se souvient de sa surprise à la vue de ces Allemands qui abandonnaient tout à proximité de la frontière pour passer à l’Ouest. « Certains attendaient cela depuis 20 ou 30 ans »,  » et pour eux la liberté valait plus que tout ».

Publicités

Une réflexion sur “Angela Merkel à Sopron

  1. Mais que faisait-elle, ce fameux 9 novembre, elle qui vivait dans la partie Est de la ville ? « Je suis allée au sauna comme tous les jeudi soir avec une amie et quand j’en suis sortie, le poste frontière de la Bornholmer Strasse était ouvert, et alors je suis passée de l’autre côté », a-t-elle confié sur la chaîne ARD.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s