Un député européen s’en prend méchamment à Herman Van Rompuy


Le député europhobe britannique de l’Ukip Nigel Farage a été condamné mardi à une amende d’environ 3 000 euros pour avoir comparé le président du Conseil de l’UE Herman Van Rompuy à une « serpillière humide » (voir vidéo ci-dessus) et insulté son pays d’origine, la Belgique, a annoncé le Parlement européen.

Convoqué dans la journée par le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, pour ses propos tenus la semaine dernière en séance publique contre l’ancien premier ministre belge, M. Farage a refusé de présenter des excuses, se réclamant de la « liberté d’expression ». En conséquence, M. Buzek a décidé de suspendre pendant dix jours les indemnités journalières parlementaires de M. Farage, selon un communiqué publié par ses services. Ces indemnités s’élèvent à 298 euros par jour.

Au cours d’une intervention, mercredi dernier au Parlement européen, M. Farage avait déclaré à l’adresse de M. Van Rompuy : « Vous avez le charisme d’une serpillière humide et l’apparence d’un petit employé de banque. » L’accusant de vouloir mettre fin aux États nations, l’élu, chef du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, qui réclame la sortie du Royaume-Uni de l’UE, lui avait lancé : « C’est peut-être parce que vous venez de Belgique, qui est un non-pays. »

Mardi, l’intéressé a campé sur ses ignobles positions. « Si j’ai des excuses à présenter, elles sont destinées aux employés de banque. Si j’en ai blessé certains, je suis vraiment désolé », a commenté M. Farage.

De tels propos tenus par un député européen sont à des années lumières de l’esprit de la construction européenne. Les Jeunes Européens – Lyon saluent cette sanction prise à l’encontre d’un homme sensé incarner les valeurs de l’Union Européenne que sont le respect mutuel et l’humanisme. Ces propos sont injurieux pour l’ensemble des ressortissants d’un État fondateur de l’Union Européenne.

Même si nous-mêmes, Les Jeunes Européens – Lyon, avons critiqué le choix d’Herman Van Rompuy à ce poste de Président du Conseil Européen et que nous n’avons peut-être pas été très tendre avec lui, jamais nous  ne pourrons accepter de tels propos injurieux à l’égard d’un peuple et d’un Etat de la part d’un élu européen. Il y a dans cette intervention véhémente une atteinte à la diversité des États membres de l’Union Européenne qui fait d’ailleurs toute sa richesse. Même si Herman Van Rompuy n’était certainement pas le meilleur choix, nous respectons ce personnage qui pourrait d’ailleurs nous surprendre en bien par son travail.

Entre liberté d’expression d’un député européen, chose absolument sacrée, et l’atteinte à l’honneur d’un peuple membre de l’UE, nous estimons que la sanction financière décidée est une sanction proportionnée. Les députés européens ont en effet un devoir de retenu vis-à-vis des institutions  européennes et des personnes qui les incarnent. Ce devoir a ici été largement outrepassé par cet homme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s