Une Présidence résolument belge !


Herman Van Rompuy et Yves Leterme

Depuis le 1er juillet, c’est la Belgique qui a pris la Présidence tournante du Conseil de l’Union Européenne après 6 mois de Présidence espagnole plutôt difficiles.

Alors que la Belgique est encore en pleine crise politique interne, il se pourrait que ce semestre redonne ses lettres de noblesse au Traité de Lisbonne. L’avantage institutionnel d’un président stable du Conseil Européen tombe donc à pic. Herman Van Rompuy sauvera-t-il la Belgique ?

En effet, la Belgique  n’a nullement l’intention de défendre les prérogatives de la présidence semestrielle tournante. Elle veut au contraire en profiter pour aider le président permanent du Conseil européen à consolider les siennes. Le fait qu’il s’agisse d’un ancien Premier ministre belge, Herman Van Rompuy, n’est évidemment pas étranger à cette bonne volonté affichée. Yves Leterme, Premier Ministre sortant a déclaré :  «Nous sommes prêts à limiter notre rôle […] parce qu’il faut donner de l’espace à Herman Van Rompuy et à Catherine Ashton, pour qu’ils puissent exercer leurs nouvelles compétences». De toute façon, le gouvernement belge traite les affaires courantes et son successeur, issu des législatives du 13 juin, ne sera pas constitué avant octobre, au mieux. Comme le dit le journaliste de Libé Jean Quatremer : « La Belgique a donc préféré théoriser sa propre inexistence ».

Retrouvez les priorités de la Présidence belge du Conseil de l’UE en cliquant ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s