Vers une révision de la directive SEVESO II


exemple de site classé SEVESO

Suite à un accident dans une usine chimique à Seveso (Italie) en 1976, l’Union européenne a adopté des mesures pour prévenir et gérer de telles catastrophes. Trente-cinq ans plus tard, alors que les entreprises dites « Seveso » sont rentrées dans le vocabulaire courant, les enjeux ont évolué. La commission parlementaire de l’environnement propose de réviser la directive « Seveso II ». Le Parlement Européen a interrogé le rapporteur sur le sujet János Áder (PPE – HU).

La directive dite « Seveso » doit être révisée. Quels changements soutenez-vous ou proposez-vous ?

János Áder : Les modifications principales sont l’introduction d’un système de classification basé sur des normes internationales et visant à estimer plus précisément les dangers sur la santé et l’environnement ; l’amélioration de la réglementation sur les inspections ; une meilleure prise en compte des effets dominos possibles entre les sites industriels ; un meilleur échange d’information et une meilleure coopération entre les Etats membres ; et enfin l’amélioration de la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) en diminuant leurs obligations.

Janos Ader (PPE - HU)

Il y a un an, la Hongrie connaissait une inondation de boue toxique. Qu’est-ce que l’Union européenne (UE) a retenu de cette catastrophe ?

JA : Nous nous sommes rendu compte avec regrets que l’UE n’a pas d’instrument financier à sa disposition en cas de catastrophes industrielles. Je crois que l’UE a besoin d’un réseau sûr, d’un cadre efficace pour les assurances. Il faut en discuter dès que possible.

Dans quelle mesure l’accès du public à l’information peut-il améliorer la prévention d’accidents majeurs concernant des substances dangereuses ?

JA : Le changement majeur sera l’alignement de nouvelles obligations concernant les accords internationaux conclus par l’UE au cours de la dernière décennie. Ceci signifie qu’une information actualisée, de meilleure qualité et accessible principalement via Internet sera fournie au public à propos des opérations des entreprises. Par ailleurs, la publication des renseignements sur la façon dont les populations concernées seront prévenues et informées et les actions qu’elles devront prendre serait un grand pas vers l’avant. La démarche proposée consiste à fournir les informations essentielles d’une façon compréhensible pour tous, tout en respectant les préoccupations de sécurité nationale et les légitimes intérêts confidentiels des entreprises.

INTERVIEW REALISEE PAR LE PARLEMENT EUROPEEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s