Jeunes Européens – Lyon

Séminaire de Formation – 29 Novembre 2013 – Grenoble

Publicités

Nouvelle adhérente aux Jeunes Européens de Lyon depuis quelques semaines, je n’avais encore jamais rencontré les membres de ma section (Jeunes Européens de Lyon). Cette journée de formation a donc été pour moi l’occasion de faire connaissance avec eux tout en participant pour la première fois à un rassemblement à échelle nationale de toutes les sections locales des Jeunes Européens.

Le programme de la journée de Samedi débutait par deux formations : la première consistait à débattre et à formuler une argumentation sur les questions européennes brûlantes (notamment sur la montée de l’euroscepticisme dans un contexte de crise) en cette période électorale. Il s’agissait surtout de développer des discours pour être capable de se confronter aux personnes sceptiques et peu convaincues concernant la construction de l’Union Européenne. La deuxième formation permettait d’apprendre les différentes stratégies et attitudes à avoir lorsque l’on a pour but de donner de la visibilité à son association sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter principalement).

La formation sur le « militantisme numérique », à laquelle j’ai participé, était particulièrement intéressante car elle permettait de comprendre l’utilisation à bon escient des outils que proposent les réseaux sociaux. Un message, bien que très concis et direct, doit être travaillé afin d’obtenir les répercussions voulues dans l’espace public et médiatique.

Ce séminaire de formation regroupait des Jeunes Européens de toute la France et j’ai ainsi pu saisir l’ampleur du Mouvement Européen, rencontrer les personnes membres des bureaux régionaux ou du bureau national, connaître un peu mieux les activités de l’association dans laquelle je me suis engagée.

L’après-midi, nous avons monté un stand dans le centre-ville de Grenoble et distribué des tracts dans la rue pour sensibiliser la population à la nécessité de s’inscrire sur les listes électorales et de participer aux élections européennes qui auront lieu le 25 mai 2014. Nous avons donc bravé le froid et la neige pour aller à la rencontre des passants. Cette expérience a représenté pour moi la preuve du bien fondé de mon engagement. En effet, j’ai été très surprise de la non-réceptivité de nombreuses personnes, de leur opinion plus ou moins négative sur l’Union Européenne. Je me suis aussi aperçue que beaucoup de gens ont beaucoup de mal à comprendre comment fonctionnent les institutions européennes ce qui manifeste le manque d’informations et la trop grande place des discours nationaux concernant l’Union Européenne. Pourtant, les directives et les subventions de l’Union Européenne s’appliquent souvent à un échelon local et touchent les gens plus directement que ceux-ci ne le pensent. Ayant été étudiante ERASMUS pendant un an et étant persuadée de l’idée qu’il y a bel et bien une nouvelle génération basée sur l’idée de la citoyenneté européenne, il était fondamental pour moi d’inciter les gens à aller voter et à soutenir la construction de l’Europe.

Finalement, c’est sur une note positive que cette action s’est terminée car concrètement, nous avons distribué tous les tracts disponibles et donné des informations importantes à des personnes souhaitant participer aux élections. C’était aussi un bon moyen de rappeler à la population que les élections européennes auront lieu dans l’année et qu’il est important d’utiliser son droit de vote pour cette occasion.

Enfin, cet après-midi a constitué une très bonne formation concernant le militantisme au sein de l’association. Cela permettait d’apprendre à comment aborder les gens dans la rue, comment s’adresser à eux, quels mots et expressions utiliser pour pouvoir convaincre. C’était aussi très formateur et intéressant de discuter avec certains passants, de confronter nos opinions, d’écouter leurs arguments. J’ai vraiment apprécié la dimension collective de l’action et la bonne ambiance qui régnait parmi tous les membres de l’association.

Cette première journée m’a donc permis d’être directement intégrée dans les actions de l’association et de me rendre compte qu’il me tenait à cœur de pouvoir avoir un rôle, de pouvoir agir au sein des Jeunes Européens de Lyon et de pouvoir participer à leurs différents événements.

Lucile ROSSAT

Publicités