Un député européen non inscrit veut faire annuler l’élection du 7 juin

Le député européen Jean-Marie Le Pen (NI, FR) a déposé un recours contre les élections européennes dans la circonscription Sud Est de la France.

Le leader de l’extrême droite reproche la participation de trois candidats, Dominique Vlasto, Vincent Peillon et Jean-Luc Bennahmias, à un colloque organisé par l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe à Draguignan, colloque auquel des représentants d’autres listes n’ont pas été invité. Certainement vexé de ne pas avoir été invité, l’homme a demandé au Conseil d’État de reconnaître que l’organisation de cette manifestation constitue un avantage en nature d’une personne morale à une campagne électorale. Cet avantage est sanctionné par le Code Electoral et serait susceptible d’entraîner le rejet du compte de campagne des listes conduites par Françoise Grossetête, Vincent Peillon et Jean-Luc Bennahmias.

Le vieil homme espère ainsi faire invalider l’élection de ces listes favorables à la construction européenne. Le parti d’extrême droite a perdu un siège dans cette circonscription à l’occasion des élections du 7 juin. Il s’agit peut-être plus d’une réaction d’intolérance aigüe aux résultats du 7 juin que d’un réel souci de faire primer le droit électoral.

Publicités