Dictature en Biélorussie : la jeunesse s’est mobilisée à travers 125 villes du monde

Sadi Carnot

Dans la nuit du 18 mars au 19 mars 2010, les Jeunes Européens – Lyon tout comme l’ensemble des Jeunes Européens Fédéralistes et leurs soutiens à travers le monde, ont protesté contre la dernière dictature du continent européen, la Biélorussie.

125 villes ont été mobilisées : record battu !

Pour la cinquième année consécutive, ils sont descendus dans les rues des villes du monde entier, ont bâillonné les statues et appelé les habitants à soutenir le dernier peuple d’Europe dont la voix ne peut pas être entendue.

Cette année, ce sont pas moins de 125 villes qui se sont mobilisées, y
compris en Biélorussie. Philippe Adriaenssens, le président des Jeunes Européens Fédéralistes, mouvement qui rassemble 25 000 militants à travers tout le continent, a déclaré : « De toute urgence, l’Europe a besoin d’une politique étrangère commune, car les politiques schizophréniques ne sont pas une solution pour un régime schizophrène. Ce serait hypocrite de parler d’une Europe unie, forte et juste tant que nous porterons un regard aveugle sur les violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales qui se passent à nos frontières.

C’est à la Vice-présidente de la Commission européenne et Haute
Représentante pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité Catherine Ashton d’encourager une coopération plus étroite entre les Etats-membres et les institutions européennes, tout comme l’UE doit soutenir une société civile et n’engager des discussions avec les autorités biélorusses que pour pouvoir introduire des lois électorales et sur la presse conformes aux
standards internationaux, abolissant la peine de mort et garantissant la liberté de se réunir et la liberté d’association ».

Malgré ce succès à travers le monde, Les Jeunes Européens s’inquiètent pour 3 de leurs amis qui ont participé à l’action dans la ville d’Omsk en Russie, près de la frontière avec le Kasakhstan. Alors qu’ils manifestaient pacifiquement leur soutien au peuple Biélorusse comme dans les 124 autres villes du monde, ils ont été arrêtés et emprisonnés pour trouble à l’ordre public et vandalisme. Relâchés après 18 heures de garde-à-vue, les charges  pesant sur eux n’ont pas été retirées alors même qu’elles sont infondées. Un blog avait signalé l’arrestation mais étrangement, le site n’est plus accessible.

Elisabeth Velle, coordinatrice de l’action pour une Biélorussie Libre, a commenté : « L’Union européenne est un projet de paix et de démocratie qui connaît beaucoup de succès, mais les Jeunes Européens Fédéralistes ne peuvent reconnaître le projet comme finalisé tant que tous les citoyens d’Europe ne pourront apprécier de vivre dans des sociétés démocratiques et en paix ».

Ci-dessous, quelques photos de la mobilisation à Lyon.

Devant la CCI de Lyon

Devant le buste d'Edouard Herriot

La statue de Sadi Carnot devant la Préfecture

La statue de la Pensée à côté de l'Université Lyon 3

Place Gailleton

Le Rhône bâillonné place Bellecour

Devant la CCI

Et au Chili, une militante des Jeunes Européens – Lyon a relayé l’action :

Santiago du Chili

Publicités